ADeP
-
Association pour le Développement des e-Procédures

logo du site
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures
  • <br class="nettoyeur" /> <FONT size="12pt"> <B> ADeP </B> </FONT> <br class="nettoyeur" /><FONT color="white"> - </FONT> <br class="nettoyeur" /> Association pour le Développement des e-Procédures

Accueil du site > Promouvoir les TIC > Le temps de la mise en oeuvre

Le temps de la mise en oeuvre

Il y a dans la démarche vers les téléprocédures, de grandes opportunités. Quels sont les facteurs clés qui vont permettre de favoriser le démarrage, de garantir la montée en puissance et de permettre d’être assez "mobile" pour s’adapter aux évolutions de la technique qui ne manqueront pas de se produire.
On a tendance à dire que l’ordinateur que l’on achète est dépassé le jour même de l’achat. C’est vrai au regard de la technique pure, mais c’est faux au regard de l’usage et du service rendu. Il en est de même pour les contenus et les outils logiciels : les téléprocédures ne sont pas toutes au point aujourd’hui, les outils de signature électronique évolueront et se généraliseront, les prix unitaires baisseront... Ce n’est pas une raison pour ne pas commencer, mais c’est une raison majeure pour être vigilant et procéder avec méthode en s’entourant du maximum d’atouts.

Parmi les conditions de la réussite, il y a trois domaines majeurs :

  • Des acteurs humains mobilisés :

Des standards et des acteurs humains
Communiquer suppose un langage commun, une langue commune. En électronique, la chose se complique un peu car la "langue" évolue vite, au gré des progrès techniques, des modes et des usages (les messages SMS sur les mobiles en sont un exemple étonnant : "Si tepala, glcod" !). Les formats de document ne sont pas tous compatibles entre eux, sans parler des ordinateurs (Mac ou PC) qui ont parfois des difficultés pour se comprendre. La chose se complique encore un peu si l’on situe cette analyse dans le temps : qui sait lire aujourd’hui les bons vieux fichiers Multiplan qui faisaient le bonheur des années 80 ?
Nombreux sont ceux qui pensent qu’un minimum de "normalisation" serait utile. C’est en partie vrai, mais nous préférons les concepts d’interopérabilité (et ceux de logiciels libres qui peuvent compléter) qui évitent la constitution de "commissions" interminables pour décider d’un espéranto électronique universel.
On peut considérer aujourd’hui que les standards d’échange, les normes techniques, les protocoles utilisés par les réseaux ne sont pas les obstacles principaux. La difficulté majeure à résoudre, la tâche primordiale à conduire est la mobilisation des hommes et des femmes, pour qu’ils soient tous acteurs de cette modernisation.
Des acteurs humains mobilisés

  • Une visée à moyen terme :

Une action inscrite dans une stratégie à moyen terme
Pour les responsables d’une collectivité, cette action de promotion des TIC favorisant l’émergence d’une e-administration au service du citoyen est une œuvre de longue haleine. On peut raisonnablement penser que 10 années nous séparent d’une généralisation complète des usages, de la transformation de toutes les procédures en téléprocédures, de l’adoption par tous de ces moyens de gestion. C’est le délai qui a été nécessaire pour généraliser l’informatisation de la gestion des communes.
Encore faut-il commencer tout de suite.
Pour conduire cette mutation, l’élaboration d’un plan stratégique à moyen terme semble indispensable. Quelles peuvent en être les principales phases, une fois décidé et arrêté le principe d’avancer vers cette nouvelle façon de travailler :
- phase 1 (6 mois) : sensibilisation, information, présentation de solutions, analyse des conditions spécifiques de la collectivité,
- phase 2 (6 mois) : construction du programme d’action (choix des priorités), décision, sensibilisation des partenaires, mise à disposition des outils pour les élus et les agents (e-mails, lecteurs, cartes de signature) et installation des applications spécifiques (logiciels),
- phase 3 à n (sur plusieurs années) : mise en œuvre progressive des téléprocédures retenues dans le programme pluriannuel (chaque téléprocédure remplaçant si possible la procédure papier), analyse des résultats obtenus, amélioration des protocoles si nécessaire.

  • Une montée en puissance progressive

Etape par étape
La conduite du projet sera facilitée si le "rodage" de la démarche ne met pas en cause le public et si l’on sait, avec patience, avancer pas à pas. Il n’y aura pas de "grand soir" des téléprocédures mais au contraire une mise en œuvre progressive et maîtrisée de ces outils efficaces.
Une montée en puissance progessive



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP